6 astuces pour intégrer l’activité physique au télétravail

6 astuces pour intégrer l’activité physique au télétravail

Il peut parfois être difficile de trouver la motivation pour bouger lorsqu’on est en télétravail. Voici quelques trucs pour aider les employés à trouver l’équilibre entre travail à la maison et vie active.

1. Se donner une structure

Marc-Antoine Pépin, kinésiologue et vice-président de la Fédération des kinésiologues du Québec, avance que sans un horaire bien planifié, il sera plus ardu de trouver du temps pour bouger. On gagne donc à inscrire à l’agenda les moments réservés à l’activité physique. 

 L’un des meilleurs trucs pour réussir à bouger suffisamment est de profiter de la pause du midi. Si une personne avait par exemple l’habitude de s’entraîner durant celle-ci, elle devrait continuer à le faire en télétravail 

Marc-Antoine Pépin, kinésiologue 

Il conseille par ailleurs de prévoir une période pour bouger en fin de journée, idéalement toujours à la même heure. Une séance de yoga, une sortie à pieds ou à vélo, ou des étirements à 16 h permettront de faire une coupure sur le plan psychologique, marquant que la journée de travail est terminée.

2. Éviter de rester assis trop longtemps

Aller à la cuisine pour remplir un verre d’eau, prendre quelques respirations sur le balcon… tous les prétextes sont bons pour s’éloigner du poste de travail, ne serait-ce que quelques secondes, afin de s’aérer un peu l’esprit.

Autre truc proposé par Marc-Antoine Pépin : lors des appels téléphoniques qui ne nécessitent pas d’avoir les yeux rivés à l’écran d’ordinateur, on prend l’habitude de se lever et de marcher dans la maison.

Notre liste de 5 activités anti-stress et notre article sur les pauses actives pourront aussi vous inspirer pour vous délier les jambes.  

3. Aller dehors le plus souvent possible

Marc-Antoine Pépin fait remarquer que le télétravail offre un avantage non négligeable : il est plus facile de mettre le nez à l’extérieur. Si la nature du travail ne permet pas de faire de longues sorties, on mise sur de plus courtes, mais à une plus grande fréquence. « 10 minutes peuvent suffire à se sentir plus énergique et plus motivé », ajoute-t-il.

4. Être bien préparé

La kinésiologue et ancienne athlète de cyclisme Joanie Caron soutient qu’un brin de préparation peut se révéler bénéfique. 

  Même si on ne dispose pas de beaucoup d’espace dans la maison, il est possible d’aménager un petit coin dédié à l’entraînement. On s’assure par exemple que notre matelas et nos accessoires de yoga soient prêts à nous recevoir en tout temps. Il sera plus motivant de se lancer. 

Joanie Caron

Selon ce principe, on pourrait également prendre quelques minutes le soir pour préparer ses vêtements pour l’activité que l’on souhaite faire le lendemain.

5. S’entraîner avec les enfants

Pour ceux qui doivent morceler leur horaire de télétravail en raison de la présence des enfants, voilà qui permet de faire une pierre deux coups! 

Cela peut prendre la forme d’une séance de Zumba, de Tabata ou de yoga dans le salon, de jogging au parc ou d’un parcours à obstacles dans la cour. On peut même utiliser les enfants en guise de poids pour s’entraîner! L’idée est de bouger aussi souvent que possible, à l’intérieur ou à l’extérieur selon la température.

6. Tenir un journal de bord

Pour nous aider à adhérer à une routine et de respecter celle-ci, Joanie Caron suggère de ternir un carnet d’entraînement, même si nos objectifs ne consistent pas à se classer pour quelconque compétition. 

« On prend d’abord le temps d’y écrire nos objectifs, dit-elle. Ensuite, chaque jour, on y détaille les exercices réalisés et le temps qu’on leur a consacré, mais aussi comment on se sent. Quels sont les bienfaits que nous procure cette activité? Se sent-on plus calme après? Plus concentré? A-t-on plus d’appétit? Tout cela permet de réellement prendre conscience des avantages que l’on tire de l’activité et devient une source de motivation. »

Partager

Inscrivez-vous à l'infolettre

Une foule de ressources, d'outils et d'idées pour favoriser l'activité physique au travail.