FERMER

Stress au travail : des PME qui ont contourné ce problème grâce à l’activité physique

Stress au travail : des PME qui ont contourné ce problème grâce à l’activité physique

Le stress au travail est un problème majeur pour de nombreuses entreprises. Pourtant, certains employeurs constatent que l’activité physique peut contribuer à réduire le niveau de stress de leurs employé·es.  

Ils sont nombreux désormais à leur offrir la possibilité d’être physiquement actifs pendant leur journée de travail et observent que ceux qui empruntent la voie de l’activité physique présentent des niveaux de stress et d’anxiété plus faibles que ceux qui ne participent pas. 

Avec l’augmentation du coût des soins de santé, le stress au travail représente une charge financière importante pour de nombreuses entreprises. En encourageant l’activité physique chez leurs employés, les entreprises peuvent contribuer à réduire cette charge et à créer une main-d’œuvre plus saine et plus productive. 

Voici quatre entreprises au sein desquelles les dirigeants et dirigeantes ont été témoin de cette amélioration. 

AXPER : l’activité physique pour prendre des décisions plus éclairées 

Du côté de la Montérégie, on retrouve AXPER, une entreprise de solutions de comptage de personnes qui est dirigée par deux frères, Jocelyn et Dominic Sicard. Le tandem n’avait aucune affinité avec l’activité physique jusqu’à ce qu’ils décident de se rendre au boulot à vélo. 

« On a remarqué que ça nous aidait à diminuer le stress et à prendre des décisions plus éclairées », note Jocelyn Sicard. La suite n’était que pure logique. « Si c’est bon pour nous, c’est bon pour nos employés! », dit-il. 

Un sondage effectué à l’interne a révélé que leurs employés étaient intéressés à l’activité physique. Au moment d’emménager dans de nouveaux locaux, ils ont donc profité de l’occasion pour réserver un espace pour les activités physiques, jusqu’à creuser dans le sol pour y aménager un gymnase. 

« Mon frère a fait le saut quand je lui ai présenté la facture, mais c’est un investissement rentable à long terme », rapporte Jocelyn, sourire en coin. 

Cardio Plein air : prendre l’air pour la santé mentale 

La pandémie a évidemment déjoué les plans de certains employeurs, qui ne se sont pas démontés pour autant. Ils ont plutôt encouragé leurs employés à être actifs chez eux. 

Pendant le confinement, Danielle Danault, présidente et directrice générale de Cardio Plein Air, a encouragé les membres de son équipe à aller marcher deux fois par jour pour prendre l’air et libérer le stress.  

« L’activité physique enclenche la production d’endorphines qui aident à réduire le stress. Comme la pandémie comporte son lot d’incertitudes et, par conséquent, son lot de stress, il est impératif de bouger non seulement pour sa santé physique, mais aussi pour sa santé mentale », a résonné la PDG. 

Emballage Cartier : des activités organisées pour évacuer la pression 

Même chose du côté de l’entreprise Emballage Cartier, de Saint-Césaire. À cet endroit, les employés pouvaient déjà compter sur l’aménagement d’un gymnase dans leurs locaux et avaient la possibilité de suivre des cours de groupe tels que la méditation, le yoga, le stretching et les entraînements cardiomusculaires. 

La pandémie a changé un peu la donne. « Quand plus de la moitié de l’équipe s’est retrouvée en télétravail et que plusieurs se sont retrouvés à vivre une grande charge de stress, ça a été naturel de poursuivre dans cet esprit », commente le président de cette entreprise, David Cartier.  

« Pour aider les employés à garder contact et à conserver de saines habitudes de vie, nous les avons incités à échanger sur un groupe Facebook », dit-il. « On se mettait au défi de sortir marcher chaque jour et de se prendre en photo en train de le faire. » 

En été, on a même modifié les olympiades habituelles au sein de cette entreprise en repensant la formule pour que leur marathon de 42 km soit effectué en cumulant les performances de chaque employé qui avait le choix de marcher de courir, ou d’utiliser le vélo. 

Les bienfaits se sont fait sentir, note M. Cartier. « En nous permettant de tous nous revoir pour une première fois après plusieurs semaines, cette activité nous a permis de faire descendre la pression et évacuer le stress! », dit-il. 

Polaire Plus : marcher vers la motivation et l’énergie 

Chez Polaire Plus, on est vendu aux bienfaits de l’activité physique. Cette entreprise de Saint-Félicien, manufacturier en vêtements, compte plusieurs couturières d’expérience qui n’avaient pas envie de se lancer dans des marathons…  

« En couture, on a des travailleuses expérimentées, âgées de plus de 30 ans. Elles ne sont pas intéressées par les activités intenses, leur travail est déjà très physique. Elles préfèrent la marche, les activités plus légères. Si c’est ce qu’elles souhaitent, on va leur en offrir », a convenu la directrice adjointe, Alexandra Gosselin. 

Un club de marche avec récompenses a suscité un engouement, voire un effet d’entraînement au sein du personnel. Des séances de yoga sont aussi au menu de ce qu’on souhaite offrir dans cette entreprise, sur les heures de travail, en fin de journées.  

 Si elles se détendent avant de retourner à la maison et nous reviennent le lendemain matin motivées et pleines d’énergie, c’est gagnant pour tous.   

Alexandra Gosselin, directrice adjointe, Polaire Plus. 

« Si elles se détendent avant de retourner à la maison et nous reviennent le lendemain matin motivées et pleines d’énergie, c’est gagnant pour tous », note Mme Gosselin. « Si on propose des activités liées aux intérêts et aux besoins des employées, on sait maintenant qu’elles sont motivées à bouger. Elles travaillent fort et souhaitent, non pas s’épuiser à bouger, mais plutôt se détendre et réduire le stress grâce à des activités de loisir plus douces. On l’a bien compris. » 

Partager

Inscrivez-vous à l'infolettre

Une foule de ressources, d'outils et d'idées pour favoriser l'activité physique au travail.