FERMER

L’activité physique au service de l’empowerment des employés et des employeurs

L’activité physique au service de l’empowerment des employés et des employeurs

De plus en plus d’entreprises adoptent un mode de gestion qui favorise l’empowerment (ou autonomisation) des employés et, du même coup, celui de l’employeur. Au lieu de valoriser l’autorité et le contrôle, on crée des conditions de travail où l’humain est placé au centre de l’organisation. L’employé, qui se sent écouté et à qui on accorde plus d’autonomie, peut exploiter son plein potentiel et s’épanouir au boulot. 

Saviez-vous que l’activité physique au travail, si elle est adéquatement implantée, peut contribuer à favoriser l’empowerment en entreprise? Voici une liste non exhaustive de ses effets positifs au boulot!

L’activité physique au travail crée des liens

L’activité physique au travail stimule les interactions et crée des occasions d’échanges entre les employés de différents niveaux hiérarchiques et de différents services. Ces contacts accrus permettent aux personnes de mieux se connaître et de créer des liens. Résultat? Une meilleure communication au sein de l’organisation, et une réduction des symptômes du stress. Un nouveau réseau social et un sentiment d’appartenance envers l’entreprise peuvent découler de ces rencontres informelles.

L’activité physique au travail favorise l’écoute et la participation

Chez Devolutions, qui emploie une centaine de personnes dans le milieu des technologies, l’activité physique est intégrée au travail selon les suggestions des employés. Toutes les demandes (en personne, par courriel et même anonymes!) sont bienvenues. « J’ai demandé un punching bag, et je l’ai eu », dit Jenny Knafo, spécialiste du marketing des produits. Des collègues ont demandé un terrain de volleyball extérieur et, quelques mois plus tard, ils y jouaient. Les activités changent au fil du temps et la nouveauté maintient l’intérêt. Les employés se sentent écoutés et soutenus et savent qu’ils ont leur mot à dire dans l’entreprise.

L’activité physique au travail invite à la convivialité

Chez TKNL-créateurs d’expériences, les employés sont invités, tous les jours, à participer à des réunions en position debout. Quand la météo le permet, ces réunions se déroulent à l’extérieur des bureaux. C’est un rendez-vous tous les matins à 10 h. « Le stand-up meeting est un outil de gestion né d’une volonté de recréer le dynamisme et la convivialité des rencontres informelles à la machine à café », indique Pascal Nguyen, directeur des opérations. 

L’activité physique au travail améliore l’humeur et la motivation

L’activité physique contribue à un climat de travail sain et agréable qui favorise la satisfaction et la performance des employés. Bouger améliore l’humeur et la santé psychologique des travailleurs, qui s’en trouvent mieux disposés pour collaborer.

L’activité physique au travail réduit la perception de fatigue et de stress

Selon une étude menée à l’Université Laval et publiée dans Applied Ergonomics en janvier 2021, les participants à une réunion active, sur vélo stationnaire, se disaient moins stressés que les participants à une réunion en position assise. Ils ressentaient également moins de fatigue, et ce, pendant des heures après la rencontre. Leur attention et leur concentration n’étaient pas affectées par le mouvement, tandis que leur fréquence cardiaque était augmentée.

L’activité physique au travail encourage le respect et l’inclusion

La pratique d’activités physiques peut favoriser l’intégration de valeurs fondamentales, comme l’inclusion et le respect envers les collègues de travail, qui peuvent faciliter le travail d’équipe. « L’activité physique, selon les défis choisis, peut être une bonne façon de renforcer l’esprit d’équipe parce qu’elle est ludique, note Serge Bourdeau, président de la Fédération des kinésiologues du Québec. Dans un contexte de plaisir et d’entraide, elle est rassembleuse et permet la rencontre des collègues à l’extérieur du milieu de travail. » Il importe de miser sur l’accessibilité et offrir des activités à la portée de tous, par exemple lors d’un team-building actif.

L’activité physique au travail augmente la productivité et la créativité

Les réunions actives, préconisant la marche, seraient associées à une plus grande créativité et à des échanges plus honnêtes avec les employés. La productivité en serait aussi améliorée. Chez Natifs, agence de marketing web de Trois-Rivières, on le remarque d’emblée. Quand il y a brainstorming, l’équipe est beaucoup plus allumée, créative et participative après avoir pris une pause active. « Il faut lancer énormément d’idées. Si les gens ont bougé avant, ils sont beaucoup plus participatifs. Ce n’est pas vrai que le cerveau peut être aussi productif après huit de travail d’affilée assis devant l’ordinateur », indique Véronique Héroux, copropriétaire. 

L’activité physique au travail valorise l’autonomie et la confiance

Chez Nexus Innovations, à Montréal, les employés sont libres de pratiquer l’activité de leur choix au moment qui leur convient. L’employeur leur offre deux heures payées par semaine pour bouger. « La confiance est l’élément le plus important, avance Louis-Philippe Vallée, directeur général. On n’a pas mis de mesures de contrôle en place. On ne regarde pas si les gens pratiquent ou non tel sport. On embauche des professionnels, on mise sur leur honnêteté. » Les employés apprécient la confiance que leur accorde l’employeur.

L’activité physique au travail engendre un sentiment d’appartenance et une fierté

Une activité physique d’intensité moyenne à élevée, pratiquée au moins une fois par semaine, favorise l’augmentation de l’engagement de l’employé. Les employés qui travaillent pour une entreprise engagée dans la promotion de leur bien-être ont tendance à développer un plus fort sentiment d’appartenance à l’endroit de leur employeur, en particulier les jeunes employés.

Partager

Inscrivez-vous à l'infolettre

Une foule de ressources, d'outils et d'idées pour favoriser l'activité physique au travail.