FERMER

Activité physique virtuelle : comment choisir les meilleurs sites web et applications

Activité physique virtuelle : comment choisir les meilleurs sites web et applications

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et plusieurs organisations de santé publique ont proposé l’activité virtuelle comme substitut pendant la pandémie. Ça tombe bien : l’offre d’applications pour l’activité physique et de plateformes d’entraînements virtuels a littéralement explosé. Cette façon de bouger est là pour rester, prévoit-on.

Entraînement virtuel : une tendance durable 

La popularité des entraînements virtuels en direct a augmenté pendant la pandémie. Selon un sondage mené en Irlande (juillet 2020), 65 % des répondants disaient participer à des entraînements virtuels en direct plus souvent qu’ils en avaient l’habitude avant la pandémie. De plus, 30 % des répondants ont indiqué qu’ils continueront de participer à des entraînements virtuels dans le futur, a recensé l’Observatoire québécois du loisir (2021).  

Le World Economic Forum révèle qu’à travers le monde, le téléchargement des applications mobiles fitness a augmenté de 46 % durant le confinement du printemps 2020. 

Les gestionnaires de grandes compagnies de fitness considèrent que les gyms qui seront les plus performants après la pandémie seront ceux qui adopteront la méthode hybride, c’est-à-dire une offre d’activité physique virtuelle ainsi que l’utilisation de machines sur place. 

Quelles sont les applications gagnantes selon les clientèles? 

De multiples chercheurs confirment que les communautés fitness en ligne, les éléments de gamification (ou ludification) et le e-coaching sont des pratiques gagnantes pour promouvoir les activités physiques virtuelles auprès des participants de tous sexes, âges et niveaux de forme physique. Néanmoins, la popularité des applications et entraînements en ligne diffère selon les publics. Voici les solutions qui attirent majoritairement les hommes, femmes, jeunes adultes et adultes d’âge moyen. 

Hommes : suivre sa performance 

Les applications mobiles comme Strava ou Runtastic qui s’adressent à une clientèle particulièrement active et permettent de suivre sa performance, fixer des objectifs, partager ses résultats et découvrir de nouveaux itinéraires sont significativement plus populaires chez les hommes que chez les femmes. 

Femmes : les Youtubers fitness 

Les Youtubers fitness ont une grande influence sur les intentions d’entraînement des femmes. Celles-ci ont davantage besoin de planification, de structure et considèrent leur manque de connaissances comme un obstacle à l’entraînement et les Youtubers rendent les femmes plus en confiance. 

D’ailleurs, des chercheurs prédisent que les femmes continueront de s’entraîner en ligne après la réouverture des gyms, car ceux-ci ont moins de temps à accorder au loisir que les hommes. Le virtuel leur permet ainsi de gagner du temps

Jeunes adultes (20-39 ans) : vidéos sur réseaux sociaux 

Les vidéos sur les réseaux sociaux sont susceptibles de plaire à une partie de ce groupe d’âge (en particulier les femmes) puisque la majorité des utilisateurs qui visionnent des vidéos de fitness sur YouTube sont des femmes aux études entre 17-25 ans et que les jeunes de 25 ans et moins représentent plus de 90 % des utilisateurs de YouTube en général.

Adultes d’âge moyen (40-65 ans) : application personnalisée 

Les résultats de l’étude de King et coll. (2016) sur les adultes dans la quarantaine et les personnes âgées peu actives et sédentaires indiquent qu’une application mobile personnalisée ciblant spécifiquement les éléments et contextes sociaux permet une augmentation de l’activité physique significativement plus importante à court terme que les autres types d’applications. 

Comment faire les bons choix d’entraînements virtuels?

Votre organisation fonctionne toujours en mode télétravail, et il en sera ainsi encore quelque temps? C’est l’occasion de mobiliser virtuellement les employés par l’activité physique, grâce à des applications qui calculent, informent, et divertissent, ou par des entraînements virtuels. Petit conseil : faites d’abord vous-même l’essai de ces outils pour mieux les proposer à vos employés. 

Comme pour tout type de contenu en ligne, il peut être difficile de départager les propositions qui sont vraiment adaptées à nos besoins. D’abord, qui offre la séance d’entraînement virtuel? Les programmes conçus par des kinésiologues et des centres sportifs reconnus ont généralement à cœur d’offrir des programmes respectant les limites de chacun. Car il faut garder en tête que le niveau de forme physique diffère d’une personne à l’autre, et qu’un entraînement trop exigeant peut être risqué pour la santé. Comme expliqué sur le site web de l’Université de Sherbrooke, un entraînement devrait aussi comporter trois parties : l’échauffement, le segment principal et le retour au calme. 

Avant de débourser des sous pour un abonnement, faites aussi des essais gratuits, si c’est possible. Et ne vous lancez pas dans l’achat de matériel dispendieux avant d’être assurés que vous en ferez réellement un bon usage. 

L’équipe d’ACTIZ a questionné gestionnaires et employés afin de connaître les meilleures applications pour mobiliser les équipes autour de l’activité physique. Voici celles qui ont retenu notre attention.  

Quels sont les meilleurs outils pour l’activité physique virtuelle? 

La plateforme d’entraînement dédiée 100 % aux entreprises

Olympe offre désormais une plateforme privée avec un espace de diffusion réservée aux employés, des capsules de sensibilisation sur la santé et le mieux-être, et même l’animation bilingue! Le site Olympe.knxion a été créé par des professionnels de l’organisme avec différents entraînements variant de 20 à 60 minutes. Au total, plus de 15 cours sont offerts en direct chaque semaine selon un horaire préétabli et la formule sera aussi offerte en services hybrides (présentiel en entreprise et virtuel) lorsque le contexte le permettra. Pour obtenir une soumission, vous pouvez les contacter directement! 

Le site web québécois virtuogym

Des dizaines de capsules vidéo sont diffusées gratuitement sur le site québécois Virtuogym. Plusieurs séances de yoga, de cardio et de musculation ne nécessitent pas d’équipement spécifique (ou seulement un tapis ou ballon stabilisateur). Ceux et celles qui veulent pousser l’expérience plus loin peuvent aussi se tourner vers les exercices exigeant un vélo stationnaire, un elliptique ou un tapis roulant. 

L’application Strava

Disponible en français, l’application californienne Strava est conçue pour faire le suivi de différentes activités sportives, dont la course et le cyclisme. En plus de permettre à ses utilisateurs de consigner les statistiques (distances, vitesse, dénivelés, etc.) de leurs performances et d’obtenir des suggestions de parcours, cette application permet aussi de se connecter avec des collègues et des amis et de joindre des clubs d’entraînement. Si la version de base est gratuite, certaines fonctionnalités sont offertes sous abonnement (mensuel ou annuel) payant. 

LES APPLICATIONS DE COMPAGNIES D’ARTICLES DE SPORT 

Elles sont nombreuses à proposer des applications gratuites, comme Adidas Training de Runtastic ou NTC : sport à domicile de Nike. On y trouve des entraînements et programmes gratuits, des vidéos, l’accès à des communautés, etc.  

LA PLATEFORME WEB MONGYMENLIGNE 

Quant à elle payante (à partir de 12 $ par mois), la plateforme MonGymEnLigne propose plus de 700 vidéos d’entraînement de 20 à 60 minutes. Du stretching au cardio latino en passant par le tabata, le bootcamp, le yoga, la méditation et bien plus encore : il y en a pour tous les goûts, mais aussi pour les débutants comme pour les plus aguerris. 

LES SÉANCES D’ENTRAÎNEMENTS VIRTUELS DES CENTRES SPORTIFS UNIVERSITAIRES 

Ayant dû fermer leurs portes au printemps dernier, plusieurs centres sportifs universitaires québécois ont fait appel à leurs équipes de professionnels pour concevoir des séances d’entraînement virtuel. C’est notamment le cas du PEPS de l’Université Laval, du Cepsum de l’Université de Montréal et du CAPS de l’Université du Québec à Trois-Rivières et du centre sportif de l’UQAM. Le centre sportif du Parc olympique a également mis en ligne une série de vidéos d’entraînement. 

Plusieurs centres sportifs privés se sont aussi tournés vers une offre virtuelle. Renseignez-vous sur ceux qui se trouvent dans votre région.  

LES ENTRAÎNEMENTS SUR SKYPE DE KINETOGO 

La force du nombre fait en sorte que la motivation est toujours plus facile à trouver en groupe que seul. Le kinésiologue Jean-François Grégoire offre, via son entreprise KineToGo, des cours de groupe diffusés par Skype. Ainsi, vos employés pourraient profiter de la pause du midi pour se donner rendez-vous sur Skype et s’entraîner sous l’œil attentif de l’entraîneur qui peut ainsi donner des conseils aux participants afin que les mouvements soient bien exécutés. 

Partager

Inscrivez-vous à l'infolettre

Une foule de ressources, d'outils et d'idées pour favoriser l'activité physique au travail.