Comment stimuler la motivation au travail?
Comment stimuler la motivation au travail?

La motivation n’est pas seulement une question d’argent. Il faut plus qu’un salaire pour que vos employés soient engagés dans leur travail. Les facteurs de motivation ou de démotivation au travail sont très nombreux et varient en fonction de chaque employé. Ainsi, au lieu de dresser cette liste de facteurs, explorons plutôt comment fonctionne la motivation elle-même.

La motivation est basée sur trois besoins psychologiques de tous les humains : compétence, autonomie et appartenance sociale. Nous allons regarder comment ces trois besoins peuvent être comblés dans le milieu de travail, et comment la pratique de l’activité physique peut y contribuer.

Comprendre la motivation intrinsèque

Pour savoir comment motiver les employés, il faut comprendre le fonctionnement de la motivation. Alors voici un petit peu de théorie que vous comprendrez bien vite!

Le besoin de compétence

C’est ce qui nous donne envie d’apprendre, de développer un nouveau savoir-faire et d’améliorer nos capacités. La motivation vient du besoin d’avoir les ressources nécessaires pour faire face aux demandes venant de soi-même ou de l’environnement.

Le besoin d’autonomie

C’est ce qui nous pousse à agir en conformité avec nos valeurs, à vouloir nous sentir maîtres de nos actions. Le manque d’autonomie au travail est d’ailleurs l’une des principales sources de stress.

Le besoin d’affiliation sociale

C’est ce qui nous attire vers d’autres gens, car nous cherchons à avoir des relations interpersonnelles mutuellement satisfaisantes.

C’est tout pour la théorie! Maintenant, voyons concrètement comment la promotion de la pratique d’activités physiques dans votre milieu de travail peut aider à répondre à ces trois besoins et peut devenir un puissant moteur de motivation.

Comment l’activité physique augmente-t-elle la motivation au travail?

Tout simplement parce que la pratique d’activités physiques répond aux trois besoins de la motivation! L’effet est encore plus important lorsque l’on peut la pratiquer au travail.

Besoin de compétence: Selon les études, on associe la pratique d’activités physiques au sentiment d’efficacité personnelle, c’est-à-dire la capacité de surmonter les difficultés que l’on croit avoir. Il est aussi lié à la confiance en soi. Ça fait partie du développement des compétences d’une personne dans sa globalité.

Besoin d’autonomie: alors que c’est votre entreprise qui fait la promotion de l’activité physique, c’est votre employé lui-même qui choisit de la pratiquer ou non, suivant son besoin d’autonomie. Un employé choisira donc des activités physiques qui correspondent à ses intérêts et à ses valeurs. Soyez à leur écoute, sondez leurs intérêts, offrez-leur l’autonomie au travail grâce à un horaire flexible pour être actifs quand ils le choisissent.

Besoin d’affiliation sociale : la pratique d’activités physiques en groupe est un moyen particulièrement intéressant de briser l’isolement social, d’enlever le stress relatif aux relations hiérarchiques, de développer le sentiment d’appartenance au groupe et à l’entreprise. C’est aussi une façon efficace de développer l’esprit d’équipe.

Comment motiver vos employés à faire de l’activité physique?

On a vu les piliers de la motivation des employés au travail, et comment l’activité physique peut y contribuer, mais que faire pour motiver vos employés à pratiquer des activités physiques régulièrement? On creuse un niveau de plus. Mais devinez quoi… ce sont les mêmes trois besoins de motivation intrinsèque.

Idéalement, il faut qu’une activité physique réponde aux trois besoins pour qu’une personne soit motivée à la pratiquer. Si vous sentez que l’enthousiasme n’y est pas, évaluez la situation du point de vue d’un employé avec les trois critères. Est-ce que l’activité a un niveau de défi intéressant (compétence)? Est-ce que l’activité correspond à ses intérêts (autonomie)? Est-ce que l’activité réunit ses collègues (affiliation sociale)? Vous trouverez ainsi plus rapidement comment ajuster votre offre d’activités.

Quelles activités privilégier?

Ajoutons maintenant des notions de motivation extrinsèque, c’est-à-dire quand l’action est provoquée par une circonstance extérieure à l’individu (comme une récompense, l’approbation des pairs, etc.) En tant que dirigeant, vous pouvez choisir des activités qui sauront piquer l’intérêt ou stimuler la participation de vos employés.

Organiser une conférence de motivation

Elle peut être présentée par un spécialiste de l’activité physique ou une personne qui veut partager son vécu sur ce sujet.

Offrir une évaluation de la condition physique

L’évaluation doit être faite par un spécialiste comme un kinésiologue. En plus d’informer objectivement les employés sur leur condition physique actuelle, elle peut les inciter à passer à l’action. L’impact est encore plus grand si vous invitez le spécialiste à faire l’évaluation dans votre milieu de travail.

Organiser un défi ou un concours

Dans ce type d’activités, la dimension sociale est très importante et motivante. Par exemple, le défi peut être de :

  • mesurer, pour une période donnée, le nombre de pas ou de kilomètres effectués à pied, à la course ou à vélo; ou
  • parcourir une distance symbolique ou réelle (ex. : distance entre Montréal et Québec) à pied, à la course ou à vélo.

Les défis peuvent être relevés individuellement ou en équipe. Vous pouvez aussi ajouter un moyen technologique (application mobile, bracelet, podomètre) pour faciliter la mesure des activités et augmenter la motivation.

Participer à des compétitions extérieures

En s’inscrivant à un marathon, à un défi vélo ou à une course de bateau dragon, les employés adoptent une pratique plus régulière d’activités physiques, souvent en équipe. Ils s’entraînent en groupe en vue d’une compétition. De plus, quand l’événement est tenu par une autre organisation, cela donne une belle visibilité à votre entreprise!

Tenir des activités encadrées

C’est plus motivant de choisir son activité (autonomie), de la faire en groupe (affiliation sociale), dans un cadre défini (compétence). (Voyez comme la théorie s’applique bien?) Par exemple :

  • cours de groupe (entraînement physique général, yoga, vélo stationnaire, danse aérobique, Pilates);
  • ligues sportives (hockey, soccer, badminton);
  • clubs actifs (marche, course, danse, vélo).

Établir un système de reconnaissance

La reconnaissance est aussi un moyen de motiver vos employés. Il y a plusieurs façons de célébrer les efforts des employés et de les encourager à persévérer dans leur pratique d’activités physiques. Consultez notre article Comment valoriser vos employés actifs à ce sujet!

Prêt à passer à l’action?

Super! On a des outils à télécharger, que vous pouvez utiliser dès maintenant. Découvrez ce qui peut vous être utile ici.

SOURCES
COMITÉ SCIENTIFIQUE DE KINO-QUÉBEC (2019). L’activité physique au travail : bienfaits pour tous / Savoir et agir, Québec, Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Direction du sport, du loisir et de l’activité physique, 77 p.
BANDURA, A. (2001). « Social Cognitive Theory: An Agentic Perspective », Annual Review of Psychology, vol. 52, n°1, p. 1-26.
DECI, E. et RYAN, R. M. (1985). Intrinsic Motivation and Self-Determination in Human Behavior, Plenum Press, 372 p.
DECI, E. L. et RYAN, R. M. (2002). « Self-Determination Research: Reflections and Future Directions », Dans: Deci, E. L., Ryan, R. M., éditeurs, Handbook of Self-Determination Research, University of Rochester Press, p. 431-442.
DECI, E. L. et RYAN, R. M. (2008). « Self-Determination Theory: A Macrotheory of Human Motivation, Development, and Health », Canadian Psychology, vol. 49, n°3, p. 182-185.
LAMARCHE, B., CLOUTIER G. et FOREST, J. (2013). « La rémunération n’est pas (seulement) une question d’argent », Effectif, volume 16, numéro 5.
VLACHOPOULOS, S. P. et MICHAILIDOU, S. (2006). « Development and Initial Validation of a Measure of Autonomy, Competence, and Relatedness in Exercise: The Basic Psychological Needs in Exercise Scale », Measurement in Physical Education and Exercise Science, vol. 10, n°3, p. 179-201.

Partager